Archives


Le marché de la sauvegarde et de la restauration se transforme rapidement tandis que les utilisateurs finaux sont au coeur de la tempête frappant leurs infrastructures, ce qui a un impact sur l’efficacité de leurs opérations. Dans ces nombreux défis se trouve la consumérisation de l’informatique qui fait partie du niveau d’attentes placées envers l’équipe de restauration des données. Les utilisateurs exigent en effet la restauration immédiate de leurs données. Une consultation exhaustive des clients de Arcserve nous a permis de confirmer ces tendances et défis. Il s’agit d’une crise qui alimente désormais une révision spectaculaire et sans précédent des meilleures pratiques en matière de protection des données, avec une évolution fondamentale vers plus de mesurabilité… et une attention particulière sur la restauration. Ceci est une époque de changement et une époque pour un nouveau type de solution.


La virtualisation des serveurs et des postes de travail est devenue omniprésente dans la plupart des organisations, et pas seulement au sein de l’entreprise. Tout le monde s’accorde sur le fait que la virtualisation des serveurs a de nombreux avantages (économies, plus grande flexibilité, etc.). Toutefois, elle rend également plus complexe la protection de la large gamme d’applications installées sur les machines virtuelles et des volumes de données sans cesse croissants créés sur les périphériques de stockage partagés… Elle peut pourtant également représenter une aide en ce qui concerne les scénarios de récupération après sinistre et offrir un certain niveau de haute disponibilité.

ACTIVITÉ
Depuis plus de 25 ans, le Cambridge Institute for Sustainability Leadership (CISL) oeuvre en vue de renforcer les capacités de leadership nécessaires pour relever des défis mondiaux critiques.

ENJEU
Le CISL doit assurer la protection et la disponibilité permanente de ses serveurs virtuels et de ses données, d’autant plus que sa réputation dépend de sa capacité à faciliter la tenue de débats éclairés et à former des personnes de haut niveau.

SOLUTION
Arcserve UDP protège 2,5 To de données sur 23 serveurs physiques et virtuels, et automatise les processus de base. Avec les sauvegardes incrémentielles, les serveurs de secours virtuels et la réplication des données, le CISL dispose d’une solution de gestion des opérations de sauvegarde/restauration et de continuité de service à plusieurs niveaux.

AVANTAGES
Avec Arcserve UDP, le CISL a réduit ses délais de sauvegarde de 18 à 2 heures et peut restaurer rapidement un serveur en cas d’incident. Arcserve UDP protège non seulement les données du CISL, mais aussi sa réputation et la continuité de ses activités.